Le placement de micro : Les bases à avoir

Notre premier conseil serait de toujours utiliser, quand c'est possible, un microphone avec une réponse en fréquence adaptée au spectre sonore de la source, ou alors de filtrer les fréquences au-dessus et/ou au-dessous des fréquences les plus élevées et les plus basses du son.

Placez le microphone à différentes distances et positions jusqu'à ce que vous trouviez un endroit du studio où vous entendiez la sonorité que vous souhaitiez. Si vous ne parvenez pas à vous approcher de votre son "idéal" dans cette configuration, essayez une autre position, essayez un autre microphone, essayez d'isoler davantage l'instrument, ou modifiez le son de l'instrument lui-même. Certains détails peuvent faire la différence dans le son de la prise, comme par exemple le remplacement de cordes usées sur une guitare. 

Souvent, les enregistrements doivent être effectués dans des pièces avec de mauvaises acoustiques, ou avec plusieurs bruits parasites. Dans ces situations, placez le microphone très près de la partie de l'instrument où le son sort le plus fort, ou essayer d'isoler au maximum la source sonore. Encore une fois, l'expérience en matière de choix du microphone, de placement et l'isolement, aura un rôle important. 

Les technique de prises de sons sont surtout une question de goût personnel. Quelle que soit la méthode choisie, il n'y a pas de moyen idéal pour placer un microphone. Il n'existe pas non plus de microphone idéal pour toutes les utilisations. Choisissez et placez le microphone en gardant dans la tête le son que vous voulez.

Nous vous recommandons d'expérimenter avec toutes sortes de micros et de placements jusqu'à ce que vous obteniez votre son désiré. Cependant, ce fameux "son désiré" peut souvent être plus rapidement obtenu en comprenant les caractéristiques de base des microphones, les prinicpes de projection du son ainsi que d'acoustique de pièce.